Assemblage des tuyaux

Trouvez dans ce guide, la façon de faire des joints cimentés au solvant. Lorsque le principe principal est compris, la réalisation d’un joint devient très facile.

Appliquer un joint cimenté en basse température

Des techniques spécifiques doivent être suivies à certaines applications de joint de tuyaux ou de débouchage de canalisation. Lorsque la température est très trop basse, une procédure particulière doit être appliquée :

L’application des ciments au solvant doit être menée en extrême sécurité. Le ciment au solvant est une matière très inflammable. La réalisation du joint ne doit pas être effectuée en présence d’une source de chaleur ou près d’une flamme nue. Vous ne devez pas être en contact direct avec ces ciments, couvrez bien les yeux de ce produit hautement inflammable.

Réalisation de l’assemblage

Pour avoir un bon assemblage, suivez les consignes suivantes :

  1. Coupez à l’équerre le tuyau. Il est recommandé d’utiliser une scie à main et une boite à onglets. Vous pouvez également utiliser des coupes-tubes.

         2) Après le découpage du tuyau en PVC, enlevez les bavures de l’intérieur et l’extérieur du tuyau avec un couteau, ou à l’aide d’une lime ou un alésoir.

          3) Procédez à l’élimination de saletés, comme la graisse et l’humidité. Essuyez à l’aide d’un chiffon sec et propre. L’adhésion peut être empêchée par la graisse ou la saleté. L’humidité rend la prise plus longue.

          4) vérifiez si le tuyau et le raccord sont bien ajustés, avant la cimentation. L’ajustement ne doit pas être trop serré. Le tuyau doit être complètement enfoncé dans le manchon, sans jeu, mais suffisamment libre.

          5) posez l’apprêt ou le ciment sur le bord du tuyau, sur la même longueur de la profondeur du manchon. Puis assemblez le raccord et le tuyau sans délai, tant que le ciment est humide. Assurez-vous que l’extrémité du tuyau touche bien le fond du manchon, du raccord. Faites tourner le tuyau légèrement, d’un quart de tour, en enfonçant.

          6) pendant quelques secondes, tenez le raccord et le tuyau assemblés.

          7) une fois l’assemblage terminé, une couronne ou un cordon de ciment se fait voir autour de la jonction du raccord et le tuyau. La présence de trous, veut dire que le ciment n’est pas bien appliqué et l’assemblage n’est pas bien réalisé. Une fuite est donc, possible. Essuyez l’excès du ciment tout en évitant de faire bouger le joint, jusqu’à la prise définitive.

Les joints récemment assemblés doivent être manipulés avec soin. Le temps de prise varie en fonction des diamètres des tuyaux et de la température.

Résumé sur l’assemblage

Tout matériau dans le domaine de plomberie, a ses propriétés mécaniques à respecter pour faire des coudes et des angles ou des raccords. Les méthodes d’assemblage varient en fonction de la nature du tuyau et la matière dont il est composé.

Ainsi, on peut citer que le cuivre peut être assemblé à des manchons qui ne demandent pas de brasage : raccords à olive, à joint, clipsables. L’outil convenable dans ce cas, est le chalumeau, indispensable pour braser ou faire des collets et des manchons.

Le PER s’assemble à l’aide d’une pince à emboiture ou à évasement.

Le PVC peut s’assembler par la colle sans outil.

L’assemblage du CPVC est possible, par collage comme le PVC classique ou par manchons à sertir avec une pince spécifique.

Laisser un commentaire

Cet article compte : 36 vues