Bien préparer son voyage à l’étranger

preparer son voyage
Pour de courts ou longs séjours à l’étranger, il est toujours utile de bien s’informer sur les procédures à suivre dans son pays de destination. Selon le cas, un déplacement professionnel ou un séjour relativement long pour les étudiants, plusieurs formalités sont à considérer. Quelques conseils utiles dans cet article pour vous aider à mieux prendre en main l’organisation de votre voyage à l’étranger.

Bien préparer son voyage à l’étranger

Une carte d’identité ou un passeport en cours de validité suffit pour se déplacer, séjourner et travailler dans un pays de l’Union Européen. Si vous partez plus de 3 mois pour étudier, travailler ou mener un projet, selon le pays, il sera nécessaire de vous enregistrer auprès des autorités (généralement à la mairie ou au commissariat de police).Vous obtiendrez alors une attestation d’enregistrement de durée illimitée. Il est préférable de repérer vos billets d’avion sur les sites comparateurs avant de les acheter sur le site officiel de la compagnie aérienne. Pensez à prendre vos billets à l’avance et à bien lire les conditions (l’enregistrement en ligne est obligatoire pour certaines compagnies lowcost, la restriction du poids des bagages varie selon les compagnies). Si vous prenez le bus, il existe plusieurs compagnies qui desservent plus de 1500 villes européennes. Si vous souhaitez utiliser votre compte français pendant votre séjour de quelques mois à l’étranger, examinez avec votre banquier les conditions de gestion à distance (coût des virements, utilisation de votre carte à l’étranger et montants des retraits autorisés par semaine). Si vous choisissez d’ouvrir un compte à l’étranger, les justificatifs demandés varient selon les pays. Demandez une lettre de recommandation à votre banque française, ça peut toujours être utile

Passer un séjour professionnel à l’étranger

Un séjour à l’étranger va booster votre projet professionnel et personnel. À vous de bien le valoriser ! Certaines démarches sont à engager avant votre départ de l’étranger. D’autres doivent être faites dès votre retour en France : Si vous poursuivez des études à votre retour, les réinscriptions se font souvent en février/mars : consultez les sites Internet des universités ou des écoles. Si vous avez travaillé à l’étranger, conservez toutes les pièces justificatives (bulletins de paie, certificats de travail) nécessaires pour votre recherche d’emploi en France. Votre stage à l’étranger a permis de booster votre projet professionnel et personnel ? Retranscrivez votre expérience dans votre CV et pensez à activer vos réseaux à votre retour ! Mettez en valeur les compétences acquises au cours de votre mobilité sur votre CV : adaptabilité, ouverture d’esprit, découvertes culturelles, perfectionnement linguistique.

Les avantages des étudiants Européennes

Tout étudiant originaire de l’Union Européenne, désireux de suivre des études supérieures dans un pays membre du Conseil de l’Europe peut percevoir une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux dans les mêmes conditions qu’en France. Des restrictions toutefois : il faut être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur officiellement reconnu par cet État poursuivre, à temps plein, durant une année universitaire ou deux semestres suivant les pays, des études supérieures menant à un diplôme national. Les études suivies à l’étranger doivent correspondre à des études qui, en France, relèvent du ministère chargé de l’enseignement supérieur. (Si par exemple vous voulez suivre des études de vétérinaire, de kiné ou d’architecte, vous ne pourrez pas prétendre à cette bourse). L’Université de la Grande Région offre des possibilités de formation transfrontalière aux étudiants lorrains. Ce groupement universitaire associe les universités de Kaiserslautern, de Liège, du Luxembourg, de Lorraine, de Sarrebruck et de Trèves. Avec le statut étudiant UniGr il est ainsi possible de suivre quelques cours voire une unité d’enseignement auprès d’une des universités partenaires.

Laisser un commentaire