Qu’est-ce qu’un AVC ?

Durant sa vie, l’être humain peut faire face à plusieurs malheurs. Ces derniers peuvent être d’ordre sentimental, financier, matériel…, l’un des cas les plus redoutés se trouve être ceux liés à la santé, notamment l’AVC. Pour bien comprendre ce qu’est l’AVC, il faut faire la différence entre un accident et une maladie.

AVC : accident ou maladie ? 

Il est important de faire la différence entre un accident et une maladie. Ainsi, la compréhension de ce qu’est un AVC sera plus limpide. Dans le cadre de la santé humaine, un accident est un dommage physique issu d’un événement quelconque. Dans le cas d’une maladie, il s’agit de la dégradation de la santé causée par un autre corps étranger comme les divers virus et les mauvaises bactéries. Une maladie peut également être due à un déséquilibre du métabolisme. Dans le cas d’un AVC, comme son nom l’indique, il s’agit d’un « accident vasculaire cérébral » ou encore appelé attaque cérébrale. 

Un AVC est un disfonctionnement de la circulation sanguine au niveau d’une région plus ou moins sensible du cerveau. Il survient après la rupture ou l’obstruction d’un vaisseau sanguin. Il cause la dégradation des cellules nerveuses qui ne sont pas oxygénées. Dans la plupart du temps, aucune crise n’apparaît chez les gens, mais de nombreux facteurs de risques peuvent néanmoins être surveillés. La gravité des dégâts laissés par un AVC dépend de la région du cerveau atteinte. Ainsi, tout dépend des fonctionnements mécaniques contrôlés par la partie concernée du cerveau. Plus la surface atteinte est grande, plus les séquelles le seront. Après un accident vasculaire cérébral, certaines personnes auront du mal à prononcer des mots ou à écrire. Des problèmes de mémoire seront également relevés. La paralysie, quant à elle, peut survenir ou non. 

Préventions et solutions

Il est toujours préférable de prévenir que de réagir après que l’accident ait eu lieu. La meilleure des préventions qui soit est toujours un entretien régulier de son état physique. Autrement dit, avoir un mode de vie sain et effectuer des contrôles médicaux régulièrement. C’est alors qu’il est recommandé de faire un bilan général tous les six mois ou tous les ans. Bien entendu, c’est à titre indicatif, car ensuite tout dépend des activités quotidiennes de chacun. L’AVC est une urgence médicale. Une circulation sanguine bouchée peut encore être traitée. C’est dans le cas d’une rupture de vaisseau sanguin que les complications seront là. 

Comme il a été déjà dit, il est difficile de prévoir l’existence d’un début d’AVC. C’est la raison pour laquelle il faut effectuer des contrôles réguliers et d’avoir une bonne hygiène de vie. Toutefois, les premiers symptômes pouvant être visibles sont les troubles de la marche, de la compréhension et de la diction. Il peut aussi se présenter la paralysie, un engourdissement d’un bras, d’une jambe et du visage. Dans le doute, il faut directement aller consulter un médecin. Plus l’attente est longue, plus les séquelles grandiront. Les traitements d’un AVC dépendent de l’état du patient. Il y a des traitements qui minimisent les lésions cérébrales et d’autres qui visent à prévenir la survenue d’autres accidents ou à limiter les complications. Il est a noter que l’AVC est beaucoup plus fréquent chez les séniors, comme pour la maladies d’Alzheimer ou de parkinson

Laisser un commentaire

Cet article compte : 33 vues