2014 se présente comme étant l’année de la conso eco-responsable

Pendant les périodes de consommation, les entrepreneurs ont cherché toujours les meilleurs moyens de consommer mieux. Nous constatons depuis quelques années la tendance à une consommation préméditée,  en citant par exemple la présence des matériaux recyclés, la production locale ainsi que des solutions plus écologiques.

L’Écologie, le social et l’économie

Les PME s’engagent actuellement à être économiquement viables tout en étant écologiquement responsables, à travers le nouveau business « éco-nomique » connu sous le nom anglophone « Green business ». Ceci peut se définir aussi comme l’ambition des entreprises qui participent à la protection de l’environnement par exemple la réduction des émissions de CO2… Le Ministère du Développement Durable ou le MEDDAT a ressorti dans son étude 17 secteurs stratégiques qui s’engagent sans qu’ils le sachent dans le Green business dont certains d’entre eux sont réservés à des grands groupes ou à des sociétés innovantes, à savoir : les artisans chauffagiste qui installent des pompes à chaleur, les agriculteurs qui produisent des aliments bio et commerçants qui les distribuent. Mais ce sont aussi les grands groupes du bâtiment qui réalise des programmes HQE ou pétroliers qui produisent des bio carburants. Les particuliers qui installent des panneaux photovoltaïques sur la toiture de leur maison et revendent l’électricité à EDF.

Le recyclage et la revente

Beaucoup d’entreprises sont concentrées dans cette activité, aujourd’hui, le secteur du recyclage a considérablement trouvé une évolution. Grâce à des méthodes de production et d’organisation perfectionnée, la filière passe d’un stade qui était souvent familial  à un stade industriel. Comme l’entreprise dirigée par Nicolas Mangione, qui concentre son activité dans la fabrication et la distribution du mobilier et des accessoires issues des matériaux de récupération et de produits écologiques en tenant compte des fournitures de bureau de qualité. L’objectif étant de valoriser les déchets rejetés par les entreprises en vue d’une nouvelle réutilisation pour mettre fin au gaspillage engendré par notre société de production et de consommation et éviter l’épuisement des ressources naturelles de la planète.

Laisser un commentaire