5 bonnes pratiques pour assurer le bon déroulement d’une migration de serveur

migration

Il existe plusieurs raisons qui peuvent pousser une entreprise à effectuer un transfert de données sur un nouveau serveur. L’une des motivations principales de cette migration est de gagner en capacité. Toutefois, les chantiers de migration de serveurs peuvent être assez chers et chronophages. Elle demande également une expertise. Voici 5 conseils pratiques qui pourraient vous aider à mieux organiser votre migration.

Comprendre la chronologie de la migration

Cette première étape est importante pour bien préparer le programme de migration. Il consiste à déterminer l’ordre de priorité des applications à migrer ainsi que les dates auxquelles cela doit se faire. En effet, une migration s’étend généralement sur quelques jours, voire quelques semaines selon l’importance du volume des données à déplacer.

Une migration doit être effectuée par étapes. Cela permet de mieux contrôler les éléments avant leur déploiement. Pour commencer, la société doit expatrier les contenus récents en gardant les supports les moins exploités pour la fin. Il serait également judicieux de regrouper les données en ordre : par date d’accès ou par application.

Choisir un bon fournisseur

La manipulation de certaines applications et des données sensibles nécessite l’intervention d’un professionnel. En effet, il est indispensable que le fournisseur connaisse les solutions de gestion des données employées par l’entreprise. Pour les entreprises malgaches, on citera par exemple NextHope Madagascar, gérée par Ranarison Tsilavo. La société dispose d’une équipe compétente justifiant de plusieurs certifications des constructeurs dont VMware pour gérer la migration de serveur. Ils sont ainsi apte à maîtriser le fonctionnement des diverses installations afin de respecter les exigences de conformité ainsi que la réglementation auxquelles votre société est soumise.

Avoir un panel de compétence

Pour gérer sans difficulté la migration de votre serveur, vous devez être capable de gérer la technologie ainsi que les infrastructures sur lesquelles les logiciels se reposent. Le fournisseur en doit proposer une gestion complète de votre activité : maintenance à long terme, interventions, gestion technique, etc.

Ne jamais négliger le contrat

Il faut définir à l’avance le cadre des responsabilités du fournisseur. C’est de cette manière que vous pourrez délimiter clairement ses responsabilités. Déterminez avec lui la portée de service dont vous aurez besoin. Si ces services vous conviennent, établissez un accord de niveau de service (SLA) pour spécifier vos exigences. L’équipe de la société NextHope Madagascar intègre systématiquement ce volet dans toutes ses prestations. Offrant ainsi une solutions complète aux entreprises.

Transférer les contenus vers le Cloud

Mais pour garantir sa réussite et reprendre les activités de l’entreprise, il faut entamer une bonne planification comme en adoptant la plateforme CRM moderne, par exemple. La migration de serveur implique un bon nombre de documents à stocker dans une multitude de référentiels ou de systèmes de stockage de fichiers. Pour les petits volumes, vous devez avoir une bonne connexion pour pouvoir transférer librement les fichiers. La migration vers le Cloud est aussi une bonne alternative.

Laisser un commentaire

Cet article compte : 68 vues