Comment est rémunéré le syndic de copropriété ?

syndicat de co-propriété

La plupart des syndics de copropriété sont des professionnels. Ils doivent notamment détenir une carte professionnelle et présenter les garanties obligatoires et les assurances nécessaires avant d’être élus. Si l’élection du syndic se fait assez aisément, on ne sait pas toujours ce qu’il en est réellement de leur rémunération. Voici à cet effet quelques informations clés à retenir.

Une négociation entre les deux parties

Il faut savoir que la rémunération du meilleur syndic doit être fixée entre le syndic et les copropriétaires. Ces derniers entament un vote lors de la réunion de l’assemblée générale et le montant est fixé à l’issu du vote. Généralement, il n’y a pas de barème à respecter et il revient aux copropriétaires de négocier les honoraires avancés par le syndic avec ce dernier. Pour rappel, les honoraires du syndic de copropriété incluent les frais de ses interventions, mais aussi le montant net de sa participation. L’idéal est de demander un devis à divers professionnels en la matière et de comparer ensuite les services proposés et les honoraires de chacun afin de n’en retenir que le moins onéreux, mais qui propose toutefois les meilleurs services.

Il convient de rappeler qu’il revient à l’ensemble des copropriétaires de s’acquitter des honoraires du syndic de copropriété. Une fois le contrat signé, le syndic de copropriété est engagé pour une période minimum de trois ans pendant lesquelles, il pourra demander une révision de ses honoraires. En effet, le contrat du syndic de copropriété inclut généralement une clause de révision annuelle des honoraires du syndic de copropriété qui change au gré de quelques facteurs clés dont le coût de la vie ou encore les différentes charges qui lui incombent.

La charge de la rémunération

Il revient à l’assemblée générale de se prononcer sur le montant final de la rémunération du syndic de copropriété. Ainsi, lors de la réunion, il est impératif que l’assemblée générale reçoive le projet de contrat du syndic de copropriété qui inclut également un décompte des honoraires auxquels il prétend. Avant de se décider, l’assemblée va mesurer le rapport services coûts des dits honoraires en fonction des tâches qui seront affectés au syndic de copropriété. Il va notamment revenir sur les honoraires de prestation et de gestion courante, mais aussi les honoraires perçus en cas de travaux. Une fois que toutes les clauses du contrat seront claires, il sera plus aisé de faire le décompte. Bien évidemment, il ne faudra pas oublier de prendre en compte les frais divers qui pourraient changer le montant final. Enfin, pour ceux qui craignent de passer à côté de mentions importantes dans le contrat, notamment des clauses abusives, il parait plus judicieux de demander de l’aide au conseil syndical.

Laisser un commentaire