Sim+, à la conquête des consommateurs

Sim+ fait parti des nombreuses MNVO que l’on trouve sur le territoire depuis des années. Ce type de société de par la nature de ses activités ne possède pas de réseaux propres, mais utilise ceux des grandes enseignes. Dans le cas de SIM+, c’est chez SFR que la société achète des minutes en gros pour ensuite les proposer en différents forfaits aux consommateurs. Mais SIM+ n’est pas n’importe quel opérateur de téléphonie mobile, SIM+ c’est du low-cost, des forfaits mis au point pour répondre aux besoins d’une clientèle à petit budget, et la société créée par Benjamin Bitton fut une belle réussite.

Sim+, différentes offres adaptées aux petits budgets

Sim+ a eu des débuts assez mouvementés dans le domaine de la téléphonie mobile. Avec Benjamin Bitton comme PDG, différentes sortes d’offres ont été mises à la disposition de tous les clients. La différence avec les autres concurrents de son secteur, c’est que SIM+ a cassé les prix dès le début. Le public cible a été choisi de manière à toucher le plus de gens possible, les forfaits des grands opérateurs étant à l’époque encore peu accessible pour la grande majorité de la population. Sim+ commence ainsi à proposer des minutes à prix bradés sans aucun engagement, une offre qui a beaucoup séduit dans le temps. Mais il a fallu changer de tactique et attirer les clients sur de nouveaux horizons, Sim+ a ainsi commencé à proposer des minutes d’appels à l’international, mais aussi un pack composé d’un forfait et d’un téléphone NOKIA entrée de gamme à l’époque, toujours à prix discount, une offre qui a permis de faire parler de la société et d’étendre sa notoriété hors des frontières de Bordeaux plus tard.

L’alignement des prix

Dans ce secteur comme dans tout autre, la concurrence est souvent très rude. Sim+ n’a pas échappé aux manipulations aux grandes marques qui étaient là depuis bien des années. Le succès de la société n’a fait en plus qu’accroître le mécontentement des grands opérateurs qui se sentent quelque peu menacés. Le PDG de SIM+ a ainsi du procéder à quelques réformes au niveau des ses tarifs pour les différents forfaits. En effet, la société a dû aligné ses prix en 2012 pour éviter la concurrence déloyale. Cela s’est fait en gardant toujours le principe du low-cost, restant ainsi fidèles aux besoins de la clientèle cible de la société. Jusqu’à aujourd’hui et grâce à l’appui des centres d’appels ainsi que les quelques milliers de boutiques de la société à travers le territoire, les clients continuent de faire confiance en cet opérateur virtuel.

Laisser un commentaire