Tsilavo Ranarison, quelques conseils pour rester concentrer dans un open space

Tsilavo Ranarison open space

Les plans de bureaux ouverts sont actuellement bien ancrés dans les entreprises. Ils ont été créés afin d’encourager la collaboration et le travail d’équipe entre les employés. Tsilavo Ranarison, entrepreneur et CEO de la société NextHope a choisi ce type d’aménagement dans ses locaux. Les bureaux individuels prennent de la place, donc coûtent cher aux entreprises en m². Si certaines personnes aiment travailler en open space, d’autres souffrent de perte de concentration. Si vous êtes dans la seconde catégorie, découvrez nos 6 conseils pour rester concentrer si vous travaillez dans un espace de bureau ouvert.

Prendre l’air de temps en temps pour faire le vide

Quand on se sent trop distrait par son entourage, il est salutaire de s’éloigner quelques minutes pour vider son esprit juste en sortant prendre l’air. Une profonde inspiration hors des murs a le pouvoir de remettre l’esprit d’aplomb, ce qui vous permettra de reprendre le travail avec une nouvelle perspective et moins de stress. C’est dans cette optique que Tsilavo Ranarison a fait en sorte d’aménager un grand espace dans la cour de la société.

S’isoler dans le silence ou la musique avec des écouteurs

Les casques antibruit sont des outils très efficaces pour éviter d’être distrait. Ils ont une double fonction en fait : en premier, pour couper tout son provenant des bavardages alentours et aussi de signifier aux autres que vous entrez en mode travail. Les gens comprennent facilement que les écouteurs signifient qu’on a besoin de s’isoler, et ainsi les interruptions sont moins fréquentes. Les écouteurs permettent également d’améliorer la concentration et l’humeur au travail, en profitant d’une musique rationnalisée. Tsilavo Ranarison ne fait pas partie de ces gérants qui interdisent le port d’écouteur au bureau.

Savoir établir des limites en amont

Il s’agit sans doute du premier conseil de survie quand on doit travailler dans un open space. Etablir des limites avec son entourage est beaucoup plus bénéfique que souffrir dans son coin et perdre en productivité. Il n’y a aucun mal à faire comprendre aux collègues comment vous travaillez le mieux et au besoin réorganiser un minimum l’agencement pour vous sentir le plus à votre aise.

Dans la mesure du possible, établir une organisation avec les autres pour connaitre les heures de disponibilité de chacun, mais surtout faire savoir en quelles circonstances on ne veut vraiment pas être dérangé.

Opter pour les emails à la place des chats professionnels

Pour quiconque, il est difficile de rester concentré avec des interruptions constantes. Avec l’évolution des services de chat professionnels, les notifications de messages arrivent intempestivement. N’hésitez pas quand cela est nécessaire de demander à ce qu’on vous envoie des courriels pour ne pas perdre le fil de vos idées. Les réponses aux courriels peuvent attendre, et ainsi vous donner le temps de finir ce que vous avez en cours.

Trouver un espace de travail alternatif

Dans une atmosphère de bureau ouvert, il peut être difficile d’atteindre ses objectifs, surtout quand on a des échéances à respecter. Dans ce cas, vous pouvez demander à votre supérieur d’avoir accès à un espace de travail plus isolé, comme une salle de conférence ou un bureau privé pour quelques heures, voire la possibilité de travailler de chez vous. Si aucune de ces possibilités n’est envisageable, vous pouvez au pire vous mettre face au mur, idéalement dans un box aménagé pour éviter au maximum les distractions alentours.

Faire preuve de tolérance en milieu professionnel

Même si des limites ont été établis avec les collègues, chacun doit pouvoir répondre aux besoins d’isolement des autres. Cependant, il peut toujours y avoir des situations hors de contrôle. Le respect et la tolérance vont dans les deux sens sur le lieu de travail. Chacun communicant à sa manière, l’agencement de l’espace, les éventuelles perturbations non permanentes ne devraient pas troubler outre mesure votre aptitude à donner le meilleur de vous-même.

Laisser un commentaire

Cet article compte : 23 vues