En vacances, soyez eco-responsable !

Le tourisme figure parmi les industries les plus dynamiques du monde. Chaque année, 1,1 milliard de personnes parcourent le monde. Et tous les ans, 40 millions de personnes en plus viennent s’ajouter à ce chiffre. Et pourtant, le tourisme a un impact majeur sur l’environnement. Il est cependant possible et surtout facile de limiter les impacts du tourisme sur l’environnement grâce notamment aux gestes éco-responsables.

Les bons gestes pour le bien de notre planète

Les bonnes habitudes en faveur de la préservation de l’environnement doivent être maintenues quels que soient le moment et le lieu. Dans un club montagne en été sur VTR-voyages par exemple ou à l’occasion d’un séjour dans des villages club, certains gestes, bien souvent considérés comme banals, peuvent contribuer à réduire considérablement les impacts du tourisme sur l’environnement.

Pour des vacances assurément écolos, il est fortement recommandé de marcher, de prendre les transports en commun locaux ou de circuler tout simplement à vélo pour aider à réduire les émissions de CO2 pendant les déplacements. En ce qui concerne l’utilisation de l’eau et de l’électricité, il faudra penser à ne consommer que ce qui est nécessaire. Il s’agit par exemple d’éteindre automatiquement les lumières dans les pièces vides, d’utiliser un peu moins la climatisation ou d’utiliser des produits d’hygiène et de beauté respectueux de l’environnement pendant la douche.

De même, pour éviter de polluer l’environnement, à la mer ou en montagne, il faudra veiller à jeter les différents déchets dans les bacs adaptés. Et vu que voyages et vacances sont aussi synonymes de découvertes gastronomiques, la consommation des produits locaux sera à privilégier. Il serait tout simplement inopportun de commander par exemple un homard canadien dans un restaurant situé en plein milieu de la Bretagne.

Quid du label « Clef verte » ?

Outre les gestes à adopter au quotidien, le choix du lieu de séjour contribue également à rendre les vacances responsables. Pour se faire, il faudra privilégier les lieux disposant d’un label international « clef verte ». Attribué aux hôtels, aux gîtes, aux auberges de jeunesse et aux campings œuvrant dans une démarche écologique, ce label garantit la préservation de l’environnement dans le lieu de résidence et l’encouragement des touristes à la pratique de gestes écologiques simples.

Pour pouvoir obtenir ce label, les lieux d’hébergement doivent par ailleurs remplir certains critères essentiels liés à la gestion de l’eau, de l’énergie et des déchets. Éducation des clients au respect de l’environnement, et gestion des terrains sont également passées au peigne fin. Délivré chaque année par la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement, le label « clef verte » constitue une démarche à la fois positive, progressive et surtout volontaire. Aujourd’hui, plus de 600 restaurants et hébergements installés en France profitent de ce label.

Laisser un commentaire