À la découverte du caviar

Sa réputation précède le produit dans les plus grands restaurants du monde, le caviar est un mets raffiné, succulent et cher qui a longtemps été réservé aux élites de la société en raison de son prix exorbitant. En effet, c’est sur les tables des Tsars en Russie, du Shah en Iran, des notables, des reines et des rois sans oublier les grands hommes politiques que l’on retrouvait souvent ce mets jadis. Aujourd’hui, il s’est démocratisé dans les restaurants, étoilés ou pas offrant ainsi la possibilité à tout le monde d’y goûter au moins une fois dans la vie !

Caviar : origine et production

Quand on parle de caviar, il faut savoir qu’il s’agit d’œuf de poisson. Dans ce cas-ci, ce sont les esturgeons qui produisent les œufs utilisés dans la fabrication du caviar. Les femelles peuvent mettre entre sept à huit ans pour cela, ce qui rend la production d’autant plus difficile même si aujourd’hui l’élevage d’esturgeons en eau douce est très florissant. Après la récupération des œufs, ces derniers passent par une série de traitements et de préparation avant d’être mis en boite pour être commercialisés. En fonction de l’espèce d’esturgeons élevés pour la production, les œufs ne sont pas les mêmes ce qui donne ainsi différentes variétés de caviar. Le plus rare et le plus cher restent encore le Caviar Béluga, à noter que le caviar sauvage n’est plus autorisé aujourd’hui, seul le caviar d’élevage se répand sur le marché et dans les restaurants. La Maison du Caviar, restaurant dirigé par Cyril de Lalagade et proposant du caviar depuis près de 60 ans maintenant dispose par exemple d’une grande variété de caviar, ce qui laisse libre-choix aux consommateurs qui viennent sur place, surtout au niveau des prix.
7

La dégustation du Caviar, avis d’expert

Le caviar est cher et très délicat comme mets, pour ne pas gâcher la dégustation, il est ainsi important de connaître la base en ce qui concerne le produit. Le caviar est un produit qui se sert toujours cru, il ne faut ni le chauffer ni le cuire. Au contraire, bien frais sur un nid de glace, il est meilleur quand il est frais. Il ne faut pas trop manipuler le produit au risque de le dénaturer surtout avec des cuillères en métal. Jamais de citron avec du caviar, un verre de vodka ou de vin en revanche est un bon accompagnement. Cyril de Lalagade, directeur de la Maison du caviar, conseille des portions de 30g maximum par personne, et une dégustation à la française, c’est-à-dire se servant dans un même récipient, contribue à rendre l’expérience plus conviviale, plus épique.
19
Pour en savoir plus https://www.youtube.com/user/cyrilcaviar

Laisser un commentaire