Comment préparer, fondre et stocker la cire d’abeille ?

Par des glandes situées sous leur abdomen, les abeilles produisent également de la cire pour modeler et façonner l’architecture de la ruche. La cire d’abeille nous est aussi utile, notamment dans la fabrication des bougies, d’encaustiques, de soins cosmétiques, etc. On peut même l’utiliser comme agent amincissant, composant divers baumes de massage ayant pour fonction de tonifier et d’affiner la silhouette…

Comment la récupérer la cire d’abeille ? Comment la préparer ? Comment la faire fondre ? Comment la stocker ? Autant de questions qui méritent d’être éclairées.

Quelle méthode pour récolter la cire d’abeille ?

La cire d’abeilles se récolte facilement entre et sur les cadres, ainsi que sur les couvercles de la ruche. Ensuite pour récupérer les gouttes de cire restantes sur les opercules et les rayons, notamment au moment de l’extraction du miel, il suffit d’utiliser un tissu extrêmement fin et léger qu’on égoutte. La méthode consiste à les immerger dans de l’eau que vous aurez préalablement bouillie. Refroidir ensuite, le but étant que le miel soit dissout, puis laisser sécher la cire.

Comment préparer la cire ?

Pour préparer la cire d’abeille, plusieurs méthodes existent. La plus simple est de la placer dans un sac de mousseline puis de la plonger ensuite dans l’eau qu’on chauffe jusqu’à au moins 60°C. La cire va alors fondre pour ensuite remonter à la surface.

Une autre méthode consiste à recourir à l’utilisation d’un extracteur solaire qui peut être fabriqué facilement à l’aide d’une feuille d’étain par exemple, un couvercle en verre et une langue de métal. Le cadre de verre ainsi obtenu sera orienté vers le soleil afin d’atteindre une température avoisinant les 60°C. La cire quant à elle, doit être placée sur le métal entre les rayons de soleil pour qu’elle fonde rapidement pour ensuite couler dans un récipient que vous aurez préparé d’avance, notamment un moule à cire. Votre bloc de cire obtenu, seules les impuretés resteront sur la plaque de métal.

Pour obtenir une bonne cire d’abeille, c’est-à-dire dépourvue de débris, il est aussi possible d’utiliser un extracteur de cire à vapeur. L’astuce consiste à pendre un sac de cire au-dessus d’un récipient flottant au-dessus d’eau bouillante.

Comment la cire d’abeille se conserve-t-elle ?

Pour que votre bloc de cire reste intact, il faudra faire en sorte qu’il ne soit en contact de l’air, ce qui favorisera la prolifération de bactéries. Pour ce faire, enveloppez-le d’une matière plastique. Mettez-le ensuite dans une installation de stockage à froid, c’est-à-dire dans un endroit réfrigéré (et non congelé). A défaut, placez-le dans la cave, bref dans un lieu bien frais où les rayons du soleil ne peuvent atteindre, c’est-à-dire sombre. Sa pureté, ainsi que sa couleur, pourront ainsi être maintenues. Enfin, pour éliminer tout risque d’allumage accidentel, veillez également à ce que la cire soit placée bien loin d’appareils fonctionnant à des températures élevées ou de flammes.

A noter qu’outre le miel et la cire, les abeilles produisent aussi de la gelée royale, de la propolis, et du pollen.

Laisser un commentaire