E-cigarette : accès facile chez les pré-adolescentes

Au Pays de Galles, une étude a été menée auprès des pré-adolescentes en vue d’examiner la prévalence au tabagisme ainsi que leur comportement vis-à-vis des cigarettes électroniques. Les résultats sur les cinq groupes de discussion révèlent une assimilation aisée du dispositif.

E-cigarette accessible aux pré-adolescentes

Le bilan annoncé par cette étude s’avère assez alarmant pour les autorités britanniques. En effet, une proportion non négligeable des pré-adolescentes de 11 et 12 ans déclare avoir déjà expérimenté la cigarette électronique et différents eliquide, jugée moins nocive que la vraie cigarette. Une jeune fille sur 50 avoue avoir déjà fumé, bien que toutes connaissent les risques liés au tabagisme. Chez les adolescentes de 13 à 18 ans, 80 % connaissent l’e-cig et affirment qu’il est facile de s’en procurer dans les magasins ou auprès de leurs amis.

Des saveurs fruitées plébiscitées

Alors qu’environ 2 % de ces pré-adolescentes avouent fumer des e-cigarettes, une grande majorité parvient même à citer plus de cinq différentes saveurs de liquide pour e-cigarette. Ces jeunes filles annoncent être particulièrement séduites par les saveurs fruitées, notamment les goûts bubble-gum, fraise milkshake ou ours gommeux. En effet, une vaste gamme d’arômes est aujourd’hui disponible sur le marché comme les eliquides de chez Smokeway aux goûts très variés. Cependant, beaucoup des jeunes filles interrogées ignorent que certains e-liquides contiennent de la nicotine.

Une passerelle vers le tabac

Pour les autorités sanitaires, le risque que la cigarette électronique mène ces pré-adolescentes vers le tabagisme n’est pas négligeable. Pour l’heure, il est encore difficile de déterminer si les e-cigarettes constituent une passerelle vers la consommation de tabac. Les raisons ayant incité ces jeunes filles à essayer l’e-cigarette sont en effet multiples, ce qui ne permet pas de définir s’il y a dépendance ou non. Cette étude nécessite donc d’être affinée pour définir d’éventuels liens entre cigarette électronique et tabagisme.

2 commentaires

  1. Effectivement je me demande également si cela peut être une sorte de passerelle vers le tabagisme. Mais par contre sur le fait qu’il est facile de se procurer en magasin des e-liquides ou cigarette électroniques (e-cigs) en étant mineure est complètement faux. Du moins personnellement j’habite à Paris et aucun ne vends au mineure (majeur depuis peu de temps j’ai toujours dû y aller avec mes parents sachant que j’ai essayer dans plus de 6 magasins différents !).

    Pas contre sur internet il n’y a rien de plus facile pour s’en procurer.
    Après je pense qu’il faut il faire attention comme de vrai cigarette ca reste nocif à cause de la nicotine mais également des produits, j’achète les miens sur vapovor.com et sont tous conforme au normes. Faites donc attention.

    Merci pour cet article !

  2. C’est un phénomène relativement rare de commencer par la cigarette électronique pour ensuite fumer des cigarettes de tabac. Le problème est qu’effectivement les vendeurs d’ecigs sont plus sérieux que les buralistes et qu’au final un mineur qui voudrait se sevrer du tabac qu’il n’est pas sensé avoir aura bien du mal à s’aider d’une vapoteuse, A moins de passer par internet et dans ce cas il lui faudra une carte bleue, ou bien en acquérir dans une boutique physique avec l’aide d’un adulte

Laisser un commentaire