La vitrerie : ce qu’il faut savoir sur le métier

Lorsque l’on souhaite habiller sa maison de verre, c’est un vitrier que l’on sollicite. Ce métier consiste à être spécialiste du verre, qu’il s’agisse de la réalisation de vitrage, de la transformation du verre ou encore de la pause. Alors en quoi consiste ce métier ? Quels études effectuer pour travailler dans la vitrerie ? Cet article répond à l’ensemble de ces questions.

Le métier de vitrier

Le vitrier s’occupe de réaliser les vitrages destinés à être installer dans les maisons, les hotels, les immeubles ou encore les bureaux. Il est capable de transformer le verre, de le colorer, et de faire l’installation sur une baie vritrée, une porte fenêtre ou tout type d’installation. On peut également appeler le vitrier un miroitier, ce qui correspond au même métier.

Lorsque le vitrier doit poser un vitrage, il commence par prendre les mesures du vitrage à placer. Plusieurs opérations s’ensuivent : dessin, coupe, soudure, façonnage, et assemblage des différentes pièces. Le vitrier a à sa disposition plusieurs outils notamment des pistolets à pression, des scies, des tenailles, des ventouses et bien entendu des coupe-verre.

Sa tâche comprend également la fabrication des profilés en bois, en métal ou en plastique adaptés aux différents types de vitrage. Il est aussi spécialisé dans la pose et l’entretien de serrures, gonds et poignées. Ce professionnel travaille parfois seul, et souvent en équipe.

Les compétences pour devenir vitrier

La première compétence à avoir est de savoir lire et dessiner des plans. Il faut aussi très bien connaître les normes de sécurité et les respecter à la lettre. Le métier de vitrier est assez physique, et demande de rester debout pendant de longues heures. Il est donc préférable d’avoir une bonne condition physique.

Il peut être un plus de développer des compétences relationnelles, dans la mesure où le vitrier est sans cesse au contact de clients et peut être amené à les conseiller sur le choix d’un vitrage ou d’un autre. A part cela, la capacité d’adaptation, la vigilance et la polyvalence s’ajoutent à ces qualités pour mener à bien ce métier.

Afin de devenir vitrier, on peut faire un CAP, un bac pro, ou un BT dans la vitrerie ou la miroiterie. Les débouchés sont nombreux à la suite de ces diplômes. On peut par exemple travailler dans le domaine du batiment, devenir chef de chantier ou travailler de façon indépendante.

Laisser un commentaire