Tija, un parcours inspirant pour devenir un entrepreneur de renom

A la tête d’un empire, Tija est l’exemple d’un travailleur acharné et ambitieux. En effet, son parcours mérite largement qu’on s’intéresse à lui. Fier de ses origines, il mise tout sur la richesse incroyable et la variété de la culture « Malagasy ».

Le départ

Orphelin d’origine malgache, Tija à quitté le pays depuis son plus jeune âge et réside aujourd’hui en France avec ses parents adoptifs. On le connait principalement comme étant le fondateur et le PDG du groupe Malagastar. A l’origine, il s’agissait d’un site internet destiné à promouvoir le talent « Malagasy » partout dans le monde. Et avec un dur labeur, on peut dire que Tija, récolte aujourd’hui les savoureux fruits du succès.
Visionnaire et ambitieux, Tija, n’apportant que peu d’intérêt à l’école, décide de se lancer et ce malgré les dire et les conseils de ses professeurs. Du haut de ses 18 ans, il entre dans le domaine de la musique en tant que « beatmaker ». En 2013, il se fait connaître en France grâce à sa collaboration avec le groupe « The Misy’z ». Et c’est là que tout a commencé.

Les actualités

Sachez aussi qu’il se trouve également à la tête d’autres business, citons comme exemple, sa marque de prêt à porter ainsi que sa collection de lingerie avec laquelle il travaille en étroite collaboration avec une styliste locale. On peut dire que pour Tija, la clé du succès réside dans l’investissement.
Se qualifiant plutôt de « Manager », Tija possède l’étoffe d’un grand producteur. En effet, pour obtenir un résultat digne de ce nom, il ne lésine pas sur les moyens. D’ailleurs, vous l’avez sûrement remarqué avec le clip « Black Swan » réalisé en 2013. Ce chef d’œuvre a été tourné sur Cannes avec un budget assez conséquent qui dépasse la raison et toute une équipe de professionnels déployés sur les lieux. Suivi du célèbre clip « Dadabe Noely » ainsi que son interview sur Bordeaux, Tija enchaîne les succès.

Concernant le travail à Madagascar

Concernant sa maison de production à Madagascar, Tija éprouve quelques problèmes à cause de la distance ainsi que du manque d’ouverture d’esprit dans le pays. Mais cela ne l’empêche pas de produire des artistes locaux comme « Paris » avec qui il remporte la victoire du meilleur duo de l’année 2017 avec l’un de ses titres. Après le départ de son artiste, il signe en août dernier l’artiste Naïrav. Entouré d’une équipe de professionnel, il sait faire face aux problèmes.
Aujourd’hui, le jeune homme affirme que son parcours n’a pas toujours été facile et même parsemé d’embuches mais il a toujours cru en lui et en ses rêves. D’autant que ses parents lui ont appris que dans la vie, il fallait travailler dur pour obtenir ce qu’on voulait. Eh oui, il ne voulait surtout rien lâcher. Avec une telle volonté, il est normal qu’il se trouve à une telle place aujourd’hui.

Entrepreneur dans l’âme

Tija

Tija c’est aussi un studio d’enregistrement sur la Capitale, un site Web média, une marque de vêtement et de lingerie, un parfum, plusieurs contrats actifs, des investissements dans l’univers de la mode, du football et bien sûr de la musique. C’est aussi une certaine notoriété avec pas moins de 60 000 followers sur les réseaux sociaux. Au tempérament de businessman, il n’oublie pas d’où il vient et se donne à des actions caritatives pour aider ceux qui ont en le plus besoin tels que des enfants orphelins.
Actuellement, Tija se concentre sur la carrière de son nouvel artiste et lorsqu’il aura atteint ses objectifs il affirme se concentrer sur des projets plus personnels avec la jeune fille avec qui il partage sa vie depuis maintenant quelques temps. D’autant plus que l’heureuse élue le pousse encore à aller plus loin et à poursuivre ses rêves.

Laisser un commentaire

Cet article compte : 17 vues