Comment garantir le paiement d’un loyer ?

loyer

Lorsqu’une personne met un logement en location, elle peut faire face au non-paiement du loyer. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela. En réalité, le loyer représente l’une des plus grandes charges pour un ménage. C’est pourquoi les impayés sont de plus en plus fréquents de nos jours. C’est ce que les propriétaires craignent le plus. Si vous en êtes un, cet article vous aidera à garantir le paiement de votre loyer.

Choisir un locataire solvable

Assurez-vous de la solvabilité de votre locataire avant la signature du bail. Une société de gestion immobilière paris peut vous indiquer la bonne méthode pour le faire. Mais pour l’heure, vous pouvez procéder comme suit :

  • Vérifiez que le locataire en question reçoive un salaire trois fois supérieur au montant du loyer.
  • Demandez une preuve attestant que ce dernier travaille sous contrat, en CDI de préférence.
  • Exigez une caution pour le locataire étudiant ou stagiaire.

Préciser le montant du loyer

Beaucoup de propriétaires n’expriment pas clairement le montant à débourser par mois. Prenez le temps de tout bien calculer avant de présenter votre offre. Précisez-y le loyer, mais aussi tous les frais que le locataire doit payer. Ces derniers incluent, entre autres, la taxe sur les ordures ménagères et l’entretien de certains équipements dans le logement concerné. La somme totale peut effectivement être conséquente. Mais il faut clairement l’annoncer pour que cela ne se présente pas comme un imprévu pour le locataire. Cela peut expliquer les impayés.

Consulter le marché avant d’augmenter le loyer

Certains éléments sont à considérer si vous envisagez d’augmenter votre loyer. En ce faisant, référez-vous à l’indice de révision des loyers. Puis procédez comme suit :

  • Prenez en compte les loyers des maisons voisines. 
  • Faites une étude du marché locatif : Considérez les loyers des logements similaires au vôtre.

Ce procédé permet de ne pas augmenter votre loyer de façon à ce que cela devienne trop cher. Si c’est le cas, vous risquez de faire face à des impayés, voire même de perdre votre locataire. De toute manière, une révision est toujours mal accueillie. Donc même si le loyer n’évolue que de peu, le locataire risque de partir. Le mieux c’est de ne pas modifier le loyer. Du moins, tant que le bail en cours n’arrive pas à échéance. Vous pouvez prendre conseil auprès d’une société de gestion immobilière paris avant d’augmenter votre loyer.

Minimiser la période d’inoccupation

En général, la transition entre deux locataires dure assez longtemps. Pour réduire cette période d’inoccupation, cherchez un nouveau locataire dès que l’occupant actuel vous remet son préavis de départ. Cela vous laissera le temps de bien choisir le prochain locataire. Vous minimiserez aussi la période durant laquelle vous ne percevez pas de loyer. Cependant en publiant votre offre, précisez bien que le logement est disponible à telle date et non dans l’immédiat. 

Souscrire une assurance loyers impayés

Les loyers impayés peuvent avoir lieu même si vous prenez toutes les précautions nécessaires. Pour éviter cela, vous pouvez souscrire une assurance loyers impayés auprès d’une compagnie d’assurance. En cas de non-paiement, cette dernière vous verse le loyer dû. Après, c’est à elle d’obtenir le remboursement auprès de votre locataire.

Laisser un commentaire

Cet article compte : 79 vues