Les voyages en camping-car ne se passent jamais d’imprévus, et de casse. Les camping-caristes sont les premiers à les vivre, ils sont les premiers à savoir ce que cela fait et comment y remédier pour un voyage en toute sérénité. Nous vous proposons dans cet article leurs conseils aguerris pour éviter la casse en voyage.

Partir en camping-car, se préparer en avance pour éviter les mauvaises surprises

Les camping-caristes ont leur petit rituel du départ en camping-car au campinglesjonquilles , des préparations qui font office de rituel, mais sont pourtant plus qu’indispensables pour un voyage sans casse. L’assistance routière est une des premières alliées à emmener avec soi, sans oublier l’application adéquate sur son téléphone. L’appli est nécessaire afin de connaître les aires de service, campings ou aires privées où le camping-car peut stationner, dans la zone souhaitée. Les pneus sont les éléments essentiels du véhicule durant tout le trajet, veillez donc à ce qu’ils soient en bonne santé et ne dépassent pas la durée de vie de 10 ans, voire de 5 ans. Changez-les si besoin pour éviter toute casse. N’oubliez pas non plus de remplir le réservoir d’eau et de prévoir même une réserve supplémentaire, dans un jerrican.

Ce qu’il faut faire durant le voyage

Voyager en camping-car nécessite l’établissement de certaines règles d’hygiène et de vie, mais également de règles d’entretien du véhicule durant le trajet. L’eau propre est essentielle durant ce dernier, ainsi que la cassette des WC qu’il faudra désemplir à chaque fois que vous en aurez la possibilité. Sur la route, n’oubliez pas que votre véhicule est large et immense et peut empêcher les autres véhicules de dépasser sur une route à deux voies ou en virage. Soyez donc courtois et poli et laissez-les passer en vous arrêtant de temps à autre. Une fois stationné, privilégiez les places sécurisées comme les parkings, les campings ou les aires de stationnement. Pensez à la sécurité de votre véhicule et de vos proches avant tout ! Ne laissez pas votre camping-car sans surveillance quand vous doutez de la sécurité, ou changez tout simplement d’emplacement pour éviter tout désagrément.

Madagascar est un beau pays qui ne demande qu’à être exploré. L’ile se situe dans l’Ouest du continent Africain entouré par l’Océan Indien et le canal de Mozambique ainsi que l’ile Maurice, l’île de La Réunion, Mayotte et les Comores. C’est la 3 e plus grande île du monde avec une superficie (587 000 km2) après l’Océanie. Les touristes y viennent en masse surtout pour y visiter ses innombrables sites archéologiques et même pour apprécier la générosité du peuple Malgache. Pour cette fois-ci, pourquoi ne pas découvrir une autre manière d’apprécier l’île de Madagascar avec ses plages de rêves. Détendez vous au soleil pendant vos séjours à Madagascar. En dessous quelques endroits incontournables sur place.

Les plages du Nord

Si vous vous trouvez dans la partie Nord de Madagascar au cours de votre voyage sur mesure à Madagascar, vous pourrez jouir d’un bon nombre de plages paradisiaques. Il y en a pour tous les goûts et toutes les envies. Et voici quelque divertissement à ne pas manquer en matière de plages. Et tout ça à ne pas manquer sous aucun prétexte. La plage de Ramena Au nord de Madagascar à quelque kilomètre de la ville de Diego-Suarez. Elle est l’une des plages les plus prisé des touristes en quête de détente et de tranquillité. Le grand pavois reste aussi l’une des stations balnéaires que les touristes et les natifs adorent. Tant que pour l’eau très calme ou juste pour profiter du grand soleil qui est au rendez-vous tout au long de l’année.
Certes la plage de Nosy-Be est idéale pour les surfeurs et divers sports nautiques. Les plages des diverses îlots qui entourent Nosy-Be sont également incontournables pour tout amateur de séjour en bord de mer qui se respecte. Les plus fréquentés sont la plage de Nosy komba et Nosy Iranja. Les petits et grands y trouveront leur compte au cœur des plus belles plages du Nord de Madagascar.

Les plages du Sud

Si vous avez décidé d’opter pour la plage de la partie Sud et Sud-est de Madagascar. Vous ne serez pas déçus car vous y trouverez de nombreuses plages. Si vous choisissez la partie Sud du pays, vous y trouverez également de nombreuses plages paradisiaques pour vous divertir et vous détendre. Que de belles vacances en perspective !
Les vacances d’été demeurent les meilleures périodes pour effectuer son voyage à Madagascar. Vous pourrez ainsi profiter des eaux bien chaudes du pays pour vous baigner en toute tranquillité et sans contraintes. Les plages de Salary et d’Anakao située à 90 Km de Tuléar attirent chaque année des milliers de touristes dans cette région. Les plages dans ces régions sont dignes d’une carte postale. Eau turquoise, calme avec ses barrières de corail, sable fin et blanc. Une vraie composition pour un voyage de rêve.
Du Nord au Sud, les plages ne manquent pas sur l’île de Madagascar. Chacun y trouvera certainement son bonheur

Au même titre que les salariés, les indépendants sont protégés par diverses prestations que ce soit en matière d’assurance-maladie, de maternité, d’IJ ou encore de retraite. Pour cela, chaque artisan ou chef d’entreprise du BTP se doit de cotiser au RSI, le régime social des indépendants.

Ces cotisations versées, auprès du RSI, lui donnent droit aux versements de prestations en cas de maladie ou en cas d’arrêt de travail pour hospitalisation ou accident.C’est également le RSI qui sera en charge d’ouvrir les droits à la retraite en fonction des cotisations versées.
Ce secteur du bâtiment et des travaux publics accueille de plus en plus de femmes, il va donc de soit que le RSI est également chargé de verser l’allocation maternité aux femmes du BTP.

Les prestations d’assurance-maladie et les indemnités journalières

Les artisans ou chefs d’entreprise cotisent de façon proportionnelle en fonction de leur revenu d’activité et selon le cas soit sur les bénéfices réalisés par l’entreprise, soit sur la rémunération du chef d’entreprise.
En ce qui concerne la cotisation d’assurance-maladie, celle-ci s’élève à un taux compris entre 3% et 6,5% pour les revenus inférieurs à 27 459,60 € annuel. Pour un revenu supérieur à ce montant, le taux sera de 6,5%.
Cette cotisation permet, au même titre que les salariés affiliés à un régime de sécurité sociale, de se voir rembourser une partie de leurs frais médicaux, médecin généraliste, spécialiste, frais de pharmacie…
La cotisation pour les indemnités journalières est égale à 0,7% du revenu et permet de compenser la perte de revenu en cas d’accident, d’hospitalisation et de maternité.

Les allocations maternité

L’allocation maternité pour une femme du BTP est également versée par les services du RSI. Le taux de cotisation qui y est rattaché est compris dans la cotisation maladie. De ce fait, la cotisation assurance-maladie prendra également en charge les différents frais liés à une grossesse. La cotisation d’indemnités journalières compensera la perte de revenu liée à l’arrêt de travail.
Les chefs d’entreprise femmes du BTP peuvent bénéficier de deux indemnités en cas de maternité :
• l’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité est versée en cas d’arrêt de travail de 44 jours consécutifs dont 14 avant la date présumée de l’accouchement.
• l’allocation forfaitaire de repos maternel est versée en 2 fois, la première moitié à la fin du 7ème mois de grossesse et la deuxième moitié après l’accouchement.

La gestion comptable est complexe si l’on tient compte du nombre de tâches qu’elle comprend. Pour faciliter au mieux cette démarche de gestion, l’usage d’un bon logiciel de comptabilité est vital. Il convient de bien choisir le logiciel puisque de sa qualité dépend du résultat. En prenant en considération quelques critères de base, le choix est plus simplifié.

Choisir en fonction des différentes catégories

Pour choisir le meilleur progiciel comptable, il faut vous référer à vos besoins ainsi qu’à l’envergure de vos activités. Il y a les logiciels qui sont adaptés aux TPE. Ce type de logiciel s’utilise surtout pour faire des devis et aussi des factures. Les petites entreprises ne gérant qu’une tenue comptable peuvent parfaitement se tourner vers cette solution.
Il existe également des logiciels pour gérer entièrement la comptabilité interne de l’entreprise. On y trouve de nombreuses fonctionnalités comme la gestion de la liasse fiscale, la gestion de la déclaration de TVA ou encore la gestion des immobilisations.
Certains logiciels regroupent la gestion commerciale et la gestion de la comptabilité. En plus du traitement comptable, ils gèrent aussi le processus commercial comme le suivi, la facturation ou encore les devis. Ce type de logiciel de comptabilité s’adresse surtout aux entreprises de négoce.
Les entreprises artisanales, quant à elles, pourront se tourner vers les logiciels de comptabilité et de gestion spécialisés métier. Ces derniers gèrent parfaitement la comptabilité d’une entreprise tout en offrant des fonctionnalités adaptées à un métier spécifique. Pour les entreprises avec une activité de production, les logiciels de comptabilité avec gestion de production regroupée sont les meilleurs choix. Ainsi, l’entreprise peut gérer en même temps sa comptabilité et à la fois, son processus de production.

Les fonctionnalités incontournables

Choisir un logiciel comptable est également une question de fonctionnalités. En effet, il vous faut élire les fonctionnalités que l’outil doit avoir en fonction de vos besoins et de l’envergure de votre entreprise. Pour définir ces fonctionnalités, il convient alors de connaître l’envergure de votre entreprise, le budget annuel que vous désirez allouer à votre logiciel de comptabilité, votre système d’exploitation, si vous faites appel aux services d’un expert-comptable, si vous voulez une application de gestion commerciale, si vous établissez un tableau de bord, s’il est nécessaire de récupérer vos données bancaires ou encore si la gestion d’immobilisation est nécessaire. Aussi, le logiciel doit-il permettre ou non de faire la déclaration de la TVA, d’établir des liasses fiscales pour ensuite les envoyer aux impôts, d’accéder au Cloud et l’accès doit-il se faire avec un seul utilisateur ou plusieurs utilisateurs? Bien sûr, il convient de déterminer le niveau de sécurité de vos données dont vous avez besoin.

Un des meilleurs exemples

Parmi les meilleurs logiciels de gestion que l’on peut trouver sur le marché actuel, nous avons le logiciel Dynacom. Ce dernier est un exemple d’efficacité et de praticité. En effet, ce logiciel est parfaitement adapté pour tous types d’entreprises que ce soit les PME ou encore les grandes structures. De nombreuses fonctionnalités viennent avec ce produit qui se veut être efficaces à tous les niveaux.

Le Code du travail a facilité au mieux la démarche obligatoire du bulletin de paie pour les entreprises. Dans ce cadre, il est possible d’offrir aux employés un bulletin de paie électronique. La dématérialisation du bulletin de paie est ainsi une démarche pratique et plus simple pour chaque entreprise. C’est en utilisant un logiciel spécifique que cela est possible.

La dématérialisation: possible depuis 2017

Depuis le 1er janvier 2017, tous les employeurs peuvent dématérialiser les bulletins de paie des employés de l’entreprise sauf si l’employé s’y oppose. Il convient tout de même de différencier les règles de la dématérialisation du bulletin de paie avec les nouvelles règles liées à sa présentation. En utilisant un logiciel ressources humaines efficace, toutes ces contraintes sont prises en compte. Bien entendu, l’employeur peut décider de dématérialiser les bulletins de paie de ses employés, mais rien ne l’y oblige. C’est une démarche pratique accessible à tous les chefs d’entreprise et non une obligation légale.En outre, il est possible de dématérialiser les bulletins de paie à tout moment. Il n’est pas nécessaire d’attendre une nouvelle année pour s’adonner à cette démarche. La seule condition pour pouvoir dématérialiser les bulletins de paie est d’en informer les salariés concernés. Tous les moyens d’information sont bons dans cette démarche. Il convient de faire savoir aux salariés qu’ils peuvent s’y opposer s’ils le souhaitent.

Concernant la conservation du bulletin de paie

L’article L3243-2 du Code du travail régit les règles liées à la remise d’un bulletin de paie électronique. Si l’employé reçoit une forme électronique de sa fiche de paie, l’employeur doit toujours lui garantir une version conservée pendant 50 ans ou tout du moins jusqu’à ce que le salarié ait atteint 75 ans. Si l’entreprise compte fermer le service de mise à la disposition du bulletin de paie, elle doit en informer le salarié au moins 3 mois à l’avance. Ainsi, tous les salariés pourront récupérer les bulletins stockés. Bien sûr, cette démarche est valable si la société gère elle-même le service ou si elle fait appel aux services d’un prestataire extérieur. Dans les deux cas, le service concerné doit mettre à la disposition des salariés une version électronique du bulletin de paie dans un format courant. Aussi, d’après l’article L3243-2 du Code du travail, la fiche de paie de l’employé doit être présente à tout moment sur le site de l’entreprise dans le compte personnel du travailleur.

Utilisez des outils spécialisés pour faciliter cette démarche

Même si la dématérialisation du bulletin de paie n’est pas une démarche obligatoire, elle est régie par une législation spécifique. Dans cet ordre, se soustraire aux contraintes légales amène à une amende de 450 euros selon l’article R3246-2 du Code du travail et les articles 131-13 et 131-41 du Code pénal. Afin de mieux prendre en compte toutes ces contraintes, il convient alors d’utiliser des outils spécialisés dans le domaine de la dématérialisation du bulletin de paie. Ces logiciels spécialement conçus pour l’usage au niveau des ressources humaines sont efficaces et surtout faciles à utiliser. Bien entendu, ils assurent une sécurité d’usage à tous les niveaux.

Terre de dépaysement et d’aventure, le Cambodge est une destination de l’Asie du Sud-Est le plus convoité par les backpackers. Ces derniers sont des voyageurs hors du commun, car ils sont en permanence à la recherche d’un sentiment de liberté et d’authenticité. Ainsi, ils disposent d’une grande capacité d’adaptation particulière durant leurs parcours au royaume des Khmers. Ainsi, ces aventuriers peuvent partir en toute confiance à la découverte de ce pays fascinant où temples, pagodes et portes sacrées sont reliés par les eaux du grand fleuve Mékong. Afin de réaliser ce périple, il suffit d’emprunter un circuit à la carte et exhaustif qui passe par Phnom Penh jusqu’à Siem Reap en passant par Battambang. Ce voyage est idéal pour tous ceux qui adorent les temples d’Angkor, la croisière en bateau sur le fil du Mékong ou encore la rencontre avec des habitants des eaux. À l’évidence, cette excursion promet aux passionnés de voyage une expérience inédite à ne pas manquer.

Visiter Phnom Penh et ses alentours

En général, la visite du Cambodge commence toujours par la découverte de sa capitale Phnom Penh. Celle-ci se démarque de par ses grandes avenues bordées d’arbres et de frangipaniers ainsi que son monument de l’Indépendance. Cet édifice, érigé en 1958 pour commémorer la fin du protectorat français, constitue un emblème phare du tourisme au Cambodge. Durant ce voyage en Asie, le passage dans un monastère abritant le Wat Phnom demeure incontournable. Après avoir sillonné la ville de Phnom Penh, cap maintenant vers Kompong Thom pour une immersion dans le monde du Cambodge profond. En effet, cette petite virée conduit vers un village khmer, Boping, qui garantit aux vacanciers un dépaysement total hors des grandes voies touristiques. Ici, il est possible d’explorer les paysages en canoë ou en pirogue, de s’initier à la pêche à l’épervier ou tout simplement de poser des filets sur la rivière. Aussi, cette balade mène à la découverte du poumon de Cambodge, le Tonle Sap. Ce lac alimente des centaines de milliers de pêcheurs et bénéficie d’un écosystème riche et impressionnant.

L’Angkor Thom, la Grande Cité

Afin de percer les mystères d’Angkor, les routards peuvent commencer leur visite via l’Angkor Thom, baptisée la Grande Cité. Elle accueille la terrasse du Roi lépreux, une plateforme qui met en avant de charmantes figures sculptées d’apsaras. En poursuivant ce périple, les amateurs d’aventure seront également éblouis par la terrasse des Éléphants. Dans le portail sud de l’Angkor Thom se situe le magnifique Temple Bayon. Il s’agit d’un endroit enchanteur agrémenté de 54 gigantesques tours illustrées par 216 visages d’ Avalokitésvara, Bouddha de la compassion. À cela s’ajoute le passage au temple envahi par la jungle, Ta Prohm. Celui-ci est découvert par l’explorateur français Henri Mouhout et reste aussi un immanquable durant cette expédition. Pour terminer en beauté cette excursion, rien de tel que de découvrir le temple d’Angkor Vat, celui-ci est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Le territoire de la nation arc-en-ciel recèle de nombreux sites à découvrir et expériences à vivre pour les passionnés de voyage. Et si les treks et les vacances sur les plages sont les formules les plus prisées par les touristes, il faut savoir qu’un roadtrip en Afrique du Sud est une option complète et diversifiée. Villes, musées, monuments historiques, réserves naturelles, tous les lieux d’intérêt seront visités durant le parcours pour rendre le circuit encore plus exceptionnel.

Capetown : de la Constantia Valley au Cap de Bonne-Espérance

Puisque la majorité des visiteurs atterrissent à Captown au début de leur voyage en Afrique du Sud, le mieux serait donc de commencer le circuit par la découverte de la ville. Cette première étape du parcours emmènera les routards dans une banlieue aisée du pays, à quelques dizaines de kilomètres au sud-est du célèbre City Bowl.
La localité de Constantia se fera tout de suite reconnaître par ses maisons bien entretenues et ses vignobles à perte de vue. Les roadtripers constateront sur les lieux que cet ancien faubourg a su garder son charme et ses aspects traditionnels malgré les réformes et travaux de modernisation mis en place par les autorités. Les routards auront aussi la chance d’explorer l’historique territoire viticole de Groot Constantia. Une visite du domaine et une séance de dégustation de vins seront à prévoir.
Pour la suite du circuit de roadtrip en Afrique du Sud, les voyageurs prendront la direction de la pointe sud-ouest de l’Afrique. Le cap de Bonne-Espérance est situé dans la région. Si les roadtripers souhaitent profiter du paysage offert par les formations rocheuses et de la vue sur la mer, ils peuvent emprunter l’une des plus belles routes du monde, le Chapman’s Peak Drive, pour atteindre la zone. Cette magnifique voie permet aux randonneurs de longer les flancs de montagnes et les rivages rocheux.
Le cap de Bonne-Espérance est un lieu d’excursion accessible via la route R42. Sur place, les vacanciers auront l’occasion d’observer les colonies de pingouins qui ont fait de cette région leur territoire. Les visiteurs pourront ensuite s’offrir un détour en bateau pour admirer l’île des phoques et prendre en photos ces chiens marins qui ont déjà occupé cet îlot depuis des siècles.

Réserve naturelle et musée : de la province du Cap occidental au quartier de Rosebank

Dans ce parcours de roadtrip en Afrique du Sud, le circuit commencera par la visite du parc national de Karoo dans la province du Cap occidental. La réserve fait partie du domaine semi-désertique qui caractérise la région sud-africaine. Grâce à un safari en 4×4, les voyageurs pourront arpenter les plaines vallonnées et emprunter les principales pistes tracées sur les lieux. Ils pourront admirer de loin les rhinocéros noirs et les troupeaux de zèbres de ce grand site naturel. En poursuivant leur parcours, ils croiseront aussi quelques habitants des tribus de Khoi ou ceux de Bushmens.
Les roadtripers peuvent terminer le circuit par un détour du côté du musée Irma Stern. Il s’agit d’un conservatoire qui renferme l’histoire et les œuvres d’une grande peintre sud-africaine. La bâtisse, qui a été la résidence de cette femme exceptionnelle, a été construite dans le quartier de Rosebank. Les tableaux réalisés par cette artiste représentent certains paysages du pays, mais surtout les habitants qu’elle a rencontrés durant sa vie.

De nos jours, beaucoup sont les immeubles qui deviennent des hôtels, des restaurants ou des clubs. On adopte même un nouveau concept pour privatiser les clients : le roof-top ou le toit-terrasse. Il s’agit d’un hôtel-restaurant, disposant parfois d’un bar, d’une piscine et d’une piste de danse, aménagée sur le toit d’un bâtiment. En effet, vous aurez l’occasion de passer des moments agréables en festoyant, dans un décor très chic. Si vous avez l’intention de faire un tour aux USA, voici un sélection de quelques roof-tops à ne pas manquer.

Soho House New York, un hôtel tendance à Manhattan

Durant votre passage aux États-Unis, venez à New York dans le quartier de Manhattan’s Meatpacking pour profiter d’un séjour réjouissant à l’hôtel Solo House NY. Cette adresse possède un toit-terrasse offrant une vue magnifique sur le West Village et le Hudson River, avec un design très artistique. Mais ce n’est pas tout : vous aurez aussi la possibilité de prendre un repas chic à table avec de la bonne musique, faire un saut dans la piscine chauffée, ou encore siroter des cocktails sur les transats. C’est sûr, vos journées vont être bien remplies.

Le Viceroy : une expérience unique à vivre à Miami

Le Viceroy est un magnifique hôtel situé au cœur de Brickell et Downttown, sur la baie de Miami. Il est réputé pour être l’un des meilleurs hôtels de Miami. Le 15éme étage accueille trois piscines différentes avec des oliviers dans des pots tout autour. À l’autre bout de la piscine, vous bénéficierez du solarium tout en buvant un verre de vin avec une vue ravissante sur la mer et sur Brickell Key. En intérieur, on vous propose de déguster une cuisine de qualité au restaurant Eos. Plus haut, au 50ème étage, vous pourrez profiter de l’ambiance du club roof-top : le Fifty. On y trouve une autre grande piscine et un lounge-bar qui accueille la soirée « Sunday Confession » tous les week-ends.

Le Donovan House Hotel’s Rooftop, un aimant touristique à Washington

L’hôtel Donovan House est un établissement hôtelier se trouvant à Downtown Washington DC. C’est l’un des meilleurs hôtels du centre-ville offrant un restaurant lounge et un pool bar au style asiatique au sommet de l’immeuble. Le DNV House propose de délicieux cocktails créatifs au bar ainsi que des spécialités gastronomiques japonaises dans son restaurant Zentan. Cet endroit est aussi idéal pour faire un brunch saisonnier entre amis. En plus de profiter d’un excellent repas, vous pourrez barboter dans la petite piscine en regardant la télé sur l’écran géant installé sur la terrasse. Ce tout en sirotant une boisson. Un vrai moment appelant à la détente !

L’idée du ski peut inspirer des images de neige poudreuse, des vues imprenables sur les montagnes et du chocolat chaud, mais il convient de rappeler que le ski n’est pas une petite marche sur la piste. C’est un sport palpitant qui source une forte dose d’adrénaline. Pour vous aider à démarrer votre pratique du ski, ce guide va vous prodiguer quelques conseils bien pensés pour ne pas être pris au dépourvu pendant vos cours. Bonne lecture !

Connaître les difficultés des pistes.

Avant même de commencer vos cours, assurez-vous que votre ski neuf vous met parfaitement à l’aise car c’est de votre équipement que dépendra le reste de votre journée sur la piste.

Apprenez à repérer les difficultés des pistes en vous référant à la couleur des panneaux. En France, la difficulté des pistes est indiquée suivant que le panneau soit vert, bleu, rouge ou noir.  Un panneau vert indique une piste pour débutants c’est-à dire facile. S’il est bleu il indique une piste intermédiaire où vous pourrez rencontrer quelques obstacles avec une pente plus ou moins inclinée. Une piste difficile est indiquée par un panneau rouge, elle contient des bosses, des obstacles, une pente abrupte et plus étroite. Enfin, un panneau noir, comme vous l’aurez deviné, indique une piste réservée aux bons skieurs. Apprenez à être à l’aise avec les autres pistes avant de vous aventurer à celle-ci. Vous devez également retenir que la difficulté de la piste n’est définie que par rapport aux autres pistes de la même station. Par conséquent, les pistes vertes d’une station pourraient être plus compliquées que les bleues d’une autre station. Pour cela, même si vous êtes un skieur accompli, commencez toujours par une piste verte si vous vous exercez dans une station que vous ne connaissez pas.

Une fois sur la piste.

Savoir qui a la priorité sur la piste est une des règles importantes lors de vos descentes sur la piste. Les gens en dessous de vous ont la priorité, ce sont les skieurs qui sont plus loin sur la piste. Vous devrez donc les éviter même s’ils tombent juste devant vous. Pour cela, maintenez une distance suffisante entre vous et les personnes qui vous précèdent.

Même si vous êtes tenté d’essayer une piste noire après trois, cinq séances de ski, vous risqueriez de vous blesser et de blesser quelqu’un d’autre, donc apprenez à garder le contrôle.

Dernière règle très importante, ne vous arrêtez pas là où vous risquez de boucher le passage ou de vous faire percuter par d’autres skieurs.

Lorsque l’on se lance dans la création de bijoux, on découvre un univers particulier et un vocabulaire bien spécifique. C’est en se plongeant dans ce monde que l’on découvre une nouvelle utilité aux pinces et aux aiguilles mais aussi que l’on apprend à connaître et apprivoiser les apprêts. Voici un petit récapitulatif de leur utilité.

Fermer vos bijoux

Parmi les apprêts, on trouve notamment une multitude de fermoirs de toutes sortes pour vos bijoux. Ils ont des formes très variées et des manières de se fermer plus ou moins complexes. Le plus connu est le fermoir mousqueton, mais il existe aussi le fermoir à visser et d’autres types de fermoirs qui peuvent prendre des formes différentes.
Vous pouvez choisir son fermoir en fonction de la technique de fermeture que vous préférez mais aussi en fonction de son esthétique. En effet, le fermoir finit aussi esthétiquement le bijou, il ne doit pas produire une rupture totale dans le bijou.

Fixer vos fils

Les apprêts servent aussi à fixer correctement le bout de vos fils pour qu’ils ne soient pas trop visibles et que votre bijou soit solide et durable. On connait toute la technique traditionnelle qui consiste à faire un nœud pour fermer le bijou ou fixer le fermoir ; désormais vous pourrez employer d’autres moyens pour rendre votre bijou plus esthétique et solide.
En fonction du fil que vous utilisez, la fin de votre bijou utilisera des apprêts différents. Par exemple, pour ceux qui utilisent des fils câblés pour la confection de vos bijoux, la meilleure façon de finir votre bijou est de faire une boucle qui sera fixée par des perles à écraser. Pour vous procurer le matériel nécessaire et adéquat à la création de bijou, rendez vous sur la boutique de vente de perles en ligne « le Bruit des Perles ».

Embellir vos créations

Les apprêts ne sont pas seulement utiles, ils sont aussi esthétiques. Ils permettent de donner un charme unique à votre création, à lui donner ce petit truc en plus qu’elle n’aurait pas eu si vous vous étiez contentez d’aligner des perles sur un fil.
On peut par exemple citer les coupelles qui permettent d’isoler les perles et de les espacer à des fragments de chaînes entre elles. De différents motifs, elles font ressortir les perles puisqu’elles ne sont plus alors noyées dans une masse d’autres perles.
On peut aussi prendre en compte les breloques « charms » à ajouter à vos créations pour ajouter un brin de fantaisie à tous vos bijoux.

Être dirigeant d’une entreprise n’est pas de tout repos. De plus cela nécessite diverses compétences de votre part pour pouvoir faire face aux défis qui peuvent se présenter chaque jour. Aussi, l’atteinte des divers objectifs fixés par l’entreprise dépend de votre prise de décision et de la manière dont vous dirigez l’entreprise. La croissance (qui est souvent mesurée par l’augmentation du chiffre d’affaire) fait partie des plus importants de ces objectifs. Pour atteindre cet objectif et relever le défi qu’est une bonne croissance de votre entreprise, il vous est conseillé de recourir aux services d’un coach accompagnateur de dirigeant.

En quoi consiste un accompagnement de dirigeant ?

Puisque les tâches d’un dirigeant d’entreprise peuvent être rudes et que de nombreux défis voient le jour chaque jour, le dirigeant doit avoir les compétences nécessaires pour les relever. Mais aussi les qualités pour en faire une opportunité pour la croissance de l’entreprise. Pour vous aider à devenir un dirigeant de croissance, des coaches sont disponibles pour vous accompagner. Cet accompagnement consiste alors à développer vos talents et compétences au bénéfice de l’entreprise. Pour cela, il peut aider le dirigeant à faire confiance et à se faire confiance. Aussi, le coach fait en sorte, à travers son accompagnement, d’améliorer le développement personnel mais aussi professionnel du dirigeant. De plus, la gestion des crises est abordée lors de ce coaching. Par la même occasion, l’accompagnement permet de conforter votre prise de décision. Outre cela, l’avantage d’avoir un coach à votre disposition est le fait de bénéficier d’un service sur mesure quelle que soit la situation qui se présente à vous. Ceci-dit, avec ce type de service vous pouvez échanger vos points de vue et bénéficier des conseils d’une personne expérimentée. En effet, la plupart des coaches sont des anciens dirigeants.

Quelles compétences développer pour la croissance de votre entreprise ?

Pour pouvoir voir une croissance au sein de votre entreprise, il vous faut disposer de certaines compétences. A cet effet, il vous faut savoir que l’obtention de la croissance se fait par l’augmentation de la productivité mais aussi par l’augmentation de votre part du marché (ce qui implique de nouveaux clients). Ainsi, pour être un dirigeant de croissance, vous devez avoir et renforcer des compétences en management (conduite de réunion, prise de décision, gestion du changement, mobilisation des collaborateurs par exemple). A part cela, des compétences en développement du business sont aussi requises telle la gestion des projets complexes ou les relations avec le groupe par exemple. Ceci-dit, devenir un dirigeant de croissance n’est pas chose aisée mais avec un renforcement de compétence ainsi qu’un accompagnement de qualité, vous serez prêt et apte à relever tous les défis qu’engendre votre poste.

Le risque circulatoire lié au travail désigne les accidents matériels ou de personnes occasionnés par un véhicule. Ces accidents surviennent dans le cadre de l’activité dans l’entreprise, des trajets travail-domicile de l’employé, des transports de personnes ou de marchandises effectués par des professionnels, ou lors des déplacements professionnels en véhicule de service ou personnel.
Pour en savoir plus sur les risques que vous pouvez rencontrer selon votre domaine de profession, suivez en ces quelques lignes les informations y afférentes.

Quelles sont les professions exposées à ces risques ?

Avant toute chose, il importe d’apporter quelques descriptions à ce type de risque professionnel. Les risques circulatoires lié au travail peuvent occasionner aussi bien des accidents matériels (explosion heurt de véhicule, etc) que des accidents de personne (heurt de piéton, blessures de passagers ou des chauffeurs, etc.) Ces risques peuvent être associés au stress et au traumatisme psychologique de l’employé. Plusieurs sortes de professions peuvent être exposées à ce genre de risque. Il peut s’agir du personnel au sol dans les docks et entrepôts, des transporteurs de personnes ou de marchandises. Ces risques peuvent également touchés les livreurs dans divers secteurs professionnels ainsi que les prestataires de travail à domicile ou encore les salariés nécessitant un déplacement « domicile-travail » avec leur véhicule.

Quelles sont les actions préventives face au risque circulatoire lié au travail ?

On peut recenser 3 sortes de prévention dans le cadre du risque circulatoire lié au travail.
La prévention technique collective regroupe des actions qui s’adressent aux pouvoirs publics, aux employeurs, touchant l’organisation du travail, les espaces de travail ainsi que les véhicules. Il s’agit entre autres de la sensibilisation à la mise en place d’un équipement routier en bon état. Cette prévention préconise également le respect de la réglementation relative aux heures de travail, à l’analyse des risques et des accidents professionnels. Elle vise à optimiser les déplacements professionnels et à moduler les horaires de travail afin de permettre un étalement des arrivées et des départs.
La seconde action préventive consiste à former- informer et sensibiliser au respect des différentes législations et des règles hygiéno-diététiques. Cette deuxième classification met en avant la formation sécurité routière. Une formation qui favorise le respect des limitations de vitesse et vise à réduire la consommation de drogues, d’alcool et de médicaments.
Pour finir, on retrouve la prévention individuelle qui apprend à contrôler l’aptitude à la conduite : port du casque pour les deux roues, ceinture de sécurité pour toutes les voitures.